La Fille du train – Paula Hawkins

la-fille-du-train

Auteur : Paula Hawkins
Éditeur : Éditions Sonatine
Parution : 07 mai 2015
Pages : 378
ISBN : 978-2-35584-313-6 

Résumé de l’éditeur :

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu

Mon avis :

Alors qu’en ai-je pensé au juste ? Honnêtement, c’est un livre que j’ai trouvé très prenant. Malheureusement, j’ai compris assez rapidement qui était le coupable de la disparition de Megan Hipwell. Dès les premières 150 pages, j’ai deviné qui c’était. Je pense que c’est dû au fait que pendant tout un temps j’ai lu énormément de thrillers et de policiers donc au fur et à mesure, on apprend à détecter quels pourraient être les coupables. Malgré cela, j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à lire l’histoire parce qu’il y avait énormément de suspens et j’avais envie de voir si mon hypothèse se confirmait.

Ce qui crée le suspens dans cette histoire, selon moi, c’est le fait qu’on ait le point de vue d’un personnage qui n’est pas vraiment fiable à cause de son problème avec l’alcool. On n’arrête donc pas de se demander si on peut se baser réellement sur ce qu’elle nous dit. Il arrive à Rachel, la narratrice, d’avoir des trous de mémoire quand elle a trop bu et le lecteur doit donc reconstituer les événements manquants avec elle.

En ce qui concerne les personnages, ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’on se rend compte au fil du roman que tous sont atteints par la folie causée par les circonstances de leur quotidien. Finalement, toutes les personnes présentes dans ce livre sont suspectes car on se rend compte qu’elles seraient peut-être toutes capables dela-fille-du-train-film commettre l’irréparable si l’occasion se présentait.

La seule chose que j’aurais à déplorer est le fait que je trouve qu’il y a de petites longueurs au milieu du roman. À ce moment-là, l’action ralentit quelque peu et on n’apprend plus grand chose sur la disparition de Megan parce que Rachel cherche à retracer tout ce qui s’est passé le soir de la disparition sans pour autant y parvenir. Le roman aurait peut-être pu être raccourci de quelques pages pour moi mais, pour conclure, je dirais que j’ai passé un bon moment de lecture et que j’attends le film avec impatience pour voir ce que ça va donner.

Ma note : 15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s